Du 16 au 20 avril 2018 une vingtaine d’artistes venus de 10 pays s’attèleront à transformer les murs de la capitale en de véritables œuvres d’art. En donnant carte blanche à des artistes dont le travail s’inspire du patrimoine populaire d’hier et d’aujourd’hui, le circuit de JIDAR 2018 se veut un véritable hommage au multiculturalisme. Qu’ils viennent du Japon ou d’Argentine, qu’ils soient des virtuoses du portrait ou des formes géométriques, qu’ils versent dans l’art du muralisme ou du lettring… Une chose est sûre : leurs fresques monumentales, contextualisées ou non, nourriront l’imaginaire collectif. Tout comme Rabat nourrira l’inspiration de ces artistes et sera peut-être, qui sait, croquée sur les murs d’autres villes, dans d’autres pays, sur d’autres continents.